L'arthrose chez le chat

Tout comme les humains, les chats aussi peuvent souffrir d’arthrose, surtout quand la vieillesse s’installe !

Qu'est-ce que la maladie ? L’arthrose est une maladie dégénérative qui affecte le cartilage articulaire, dont la principale fonction est d’amortir les chocs de la vie quotidienne.

Deux types d’arthrose peuvent toucher nos animaux de compagnie :

  1. L’arthrose primitive, qui touche les chats âgés (à partir de 7 ans) et témoigne d’une usure progressive du cartilage.
  2. L’arthrose secondaire, qui touche les chats à tous âges et se développe suite au dysfonctionnement, à la malformation ou à un traumatisme subi par une articulation.

De manière générale, les articulations les plus touchées par l’arthrose sont : les hanches, les genoux, les coudes et les épaules.

Quels sont les symptômes ? Contrairement au chien, le chat est un animal qui n’exprime pas forcément la douleur. C’est essentiellement l’observation attentive du comportement de votre chat, dans son environnement familier et lors de ses interactions avec les humains ou ses congénères, qui vous permettra de détecter la maladie.

Les signes suivants peuvent vous alerter :

  • Malpropreté (difficulté à entrer dans le bac à litière).
  • Pelage terne, emmêlé (difficultés à faire sa toilette quotidienne).
  • Difficultés à sauter, à grimper aux arbres ou tout simplement à monter ou descendre d’une hauteur.
  • Manque d’entrain (lorsque le chat ne chasse plus, refuse de jouer, voire de sortir).
  • Modifications du comportement (votre animal évite les caresses, fuit les interactions sociales, s’isole).

Comment traiter la maladie ? Afin d’établir le diagnostic de la maladie et déterminer le stade ainsi que la gravité de l’arthrose, le vétérinaire réalisera plusieurs examens.

En cas d’arthrose avérée, un traitement visant à soulager l’animal sera mis en place. En effet, une fois installée, l’arthrose ne peut malheureusement pas disparaitre.

Plusieurs mesures peuvent également être adoptées afin de soulager les articulations du chat :

  • Maintenir l’activité physique afin de prévenir la fonte musculaire, tout en la modérant (courtes promenades).
  • Lutter contre une éventuelle surcharge pondérale de façon à ne pas accélérer l’usure du cartilage.
  • Adopter un régime alimentaire sain et adapté à votre animal. Votre vétérinaire saura vous conseiller au mieux sur le choix d’une alimentation adéquate.
  • Et éventuellement recourir à la chirurgie afin de corriger des malformations articulaires connues (dysplasie, ruptures ligamentaires).

 

(Sources : Bravehector, Catedog)